Radio Elvis, un groupe de rock sur scène. La musique s’incruste dans nos vies

LA LETTRE DU LUNDI DE MIEUX ABORDER L’AVENIR, n°262, lundi 21 août 2017

Qu’est-ce qu’un groupe de rock ? Radio Elvis est composé de trois personnes, musiciens et chanteurs, qui enregistrent des chansons et qui se produisent sur scène. Ce sont à la fois des personnes physiques et des être immatériels dont les productions habitent les téléphones portables, les tablettes numériques, les ordinateurs portables, les radios, les télévisions, les espaces publics sonorisés. La musique est un discours, et les mélodies en sont les paroles.

Concert du groupe Radio Elvis, le 19 août 2017. Pierre GUÉNARD à la guitare. © Photographie CAD/Bernard Mérigot 2017.

« Je ne t’oublierai jamais », criais-je sur le départ,
Mais la nuit s’est levée en nous blessant au hasard,
Pour me perdre un peu plus, pour nous perdre un peu plus.

Un à un, les mirages étaient nés ne laissant sur la terre que la soif.
Et à mesure que la vie s’éloignait, ma voix perdait de sa force.

Les dunes se déplaçait, balayaient mes repères,
Laissant à découvert la route parsemée d’ossements.

J’essayais doucement de contenir les vents.

La route et l’orage s’avançaient nous faisant chevaliers de ses légions fantômes.

J’ai longtemps trop marché dans les bras d’un cyclone.

Radio Elvis, La Route, 2016 (1)

AU-DELÀ DU VOYAGE

Le groupe de rock français Radio Elvis s’est formé en 2013. Il est composé de Pierre GUÉNARD (chant et guitare), Manu RALAMBO (guitare électrique et basse) et Colin RUSSEIL (batterie-claviers). Leur album Les Conquêtes est sorti le 1er avril 2016. Ils ont remporté les Victoires de la musique 2017 dans la catégorie « Album révélation ».
Parmi leurs titres de chanson, on peut citer : Au large du Brésil, Le continent, Au loin les pyramides, Bleu nuit, Synesthésie, Caravansérail, Demande à la poussière, Goliath, Juste avant la ruée, La force, La route, La traversée, Les moissons, Par les ruines, Passé le fleuve, Solarium. (2)

Ils sont remarqués au concours Sosh-Les Inrocks Lab grâce à leurs « ballades oniriques portées par les textes poétiques ». Les critiques relèvent dans les textes de Pierre GUÉNARD l’inspiration littéraire d’écrivains comme Antoine de SAINT-EXUPÉRY, de Jack LONDON, de John FANTE. (3)

Sur la page de Radio Elvis du  site https://soundcloud.com/radioelvis, on peut lire cette phrase de Jacques LONDON : « La journée avançait et, en proie à cette terreur solennelle qu’inspire le silence blanc, les voyageurs s’appliquaient à leur tâche sans paroles. »

Dans un entretien, Pierre GUÉNARD indique ses sources d’inspiration pour écrire les paroles : Martin Eden de Jack LONDON, des œuvres de Pierre LOTI pour Caravansérail, le désert de Libye et les voyages d’Antoine de SAINT-EXUPÉRY dans la chanson Sur La Route, l’Algérie et Les Noces d’Albert CAMUS pour Les ruines. « C’était le genre de paysages que j’avais en tête. Mais ce que je retiens surtout c’est ce que les auteurs en tirent philosophiquement, ce qu’ils cherchent à travers le voyage. Le voyage en lui même on s’en moque. L’important c’est ce qu’il y a derrière. Je trouve qu’il y a une quête spirituelle. Au-delà du degré premier du voyage ».

Concert du groupe Radio Elvis, le 19 août 2017. Manu Ralambo (guitare électrique et basse),  Pierre Guénard (chant et guitare) et Colin Russeil (batterie-claviers). © Photographie CAD/Bernard Mérigot 2017.

Des lectures et des références peu fréquentes dans le monde de l’écriture musicale qui doivent être relevées. Un transfert de la littérature vers la chanson : nous sommes en présence d’un transfert culturel. Comme l’indique Michel ESPAGNE : « Tout passage d’un objet culturel d’un contexte dans un autre a pour conséquence une transformation de son sens, une dynamique de re-sémantisation. (4)

TRANSFERTS D’IMAGINAIRES

Il n’y a pas que le transfert des sources d’inspiration. Il existe aussi un transfert d’interprétation, un transfert d’imaginaire entre le public d’un concert et les artistes sur scène. Que penser lorsque l’on voit des spectateurs et des spectatrices qui chantent en même temps que les artistes ? (5)
Cela veut dire qu’une partie du public a assimilé les paroles au point de les connaître par cœur.
Cela veut dire aussi, qu’en dehors du concert, chaque instant est marqué par des « airs » discrets qui s’incrustent dans nos mémoires, des musiques, des chansons, des chants, des paroles, des jingles.
Chaque son, chaque accord, chaque chant est un instant à la fois continu, reproductible et unique, et en même temps, à jamais perdu. Il marque le temps. Parce que nous vivons, que le voulions ou non, dans un univers sonore et musical. Le cas du groupe Radio Elvis est d’être habité par une culture littéraire, dont les paroles viennent elles-mêmes habiter la culture quotidienne.

La Déferlante/La vague de l’art 2017, Festival, Musique, Arts de la rue, Juillet-août 2017, 24e édition. (Saint Brévin-les-Pins, Pornic, Noirmoutier-en-l’Île, Barbâtre, Notre-Dame-de-Monts, Saint-Jean-de-Monts, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Les Sables d’Olonne, La Tranche-sur-Mer. Guide format 10 x 15 cm, 52 p.

RÉFÉRENCES

1. La transcription écrite de paroles que l’on entend est toujours problématique. Le texte n’est pas celui qui a été écrit, celui qui est déposé à la SACEM, qui fait foi, mais celui qui est perçu, ressenti, compris. Voilà celui que nous proposons.

2. https://www.paroles.net/radio-elvis – pTviwHFVMgGZbrPU.99

3. John FANTE (1909-1983), romancier, essayiste et scénariste américain. On voit en lui une figure de l’excès et de la provocation. Il est considéré comme un écrivain précurseur de la Beat Generation. Il est l’auteur notamment de La Route de Los Angeles (The Road to Los Angeles, 1933), et Demande à la poussière (Ask the Dust, 1939).

4. ESPAGNE Michel, « La notion de transfert culturel », Revue Sciences Lettres , 2013, http://rsl.revues.org/219

5. Radio Elvis, Concert public, « La Déferlante », Festival de musique, juillet-août 2017. 19 août 2017 à Saint-Jean de Monts, 24 août 2017 aux Sables d’Olonne.

http://www.ladeferlante.com

La Lettre du lundi de Mieux Aborder l’Avenir
n°262, lundi 21 août 2017

Mention du présent article : http//www.savigny-avenir.info
ISSN 2261-1819
BNF. Dépôt légal du numérique, 2017

 

This entry was posted in Groupe de Rock, Littérature et chanson, Musique, Saint-Jean-de-Monts, Transfert d'imaginaires. Bookmark the permalink.

Comments are closed.