Christophe de Savigny (1530-1587)

 

« Tost ou tard, près ou loing, a le fort du faible besoing »
Devise figurant sur la page de titre des Tableaux accomplis de tous les arts libéraux, contenans brièvement et clerement par singulière méthode de doctrine, une générale et sommaire partition des dicts arts, amassez et reduicts en ordre pour le soulagement et profit de la jeunesse,  1587.
Christophe de Savigny (1530-1587 ?) est un humaniste de la Renaissance française. Il est l’auteur des Tableaux accomplis de tous les arts libéraux (1587). (1)
Le recensement méthodique et ordonné des connaissances
On peut considérer  Christophe de Savigny comme le premier encyclopédiste français, mouvement qui continua à se développer aux XVIIe et XVIIIe siècles, pour aboutir, avec les philosophes des Lumières, à la publication à partir de 1751 de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers.
Le livre de Christophe de Savigny est un recensement méthodique et ordonné des savoirs de l’époque : sciences, arts et lettres. Les différents domaines de la connaissance s’enchaînent selon un ordre logique, du général au particulier. Le cercle des sciences (rappelé par la représentation graphique en ovale des planches qui illustrent l’ouvrage) est à l’origine même du nom « encyclopédie » : l’enkyklios paideia (ἐγκύκλιος παιδεία), l’éducation circulaire qui embrasse un cercle entier.
Chritophe de Savigny et Francis Bacon
Son œuvre influença Francis Bacon (1561-1626), philosophe anglais, qui séjourna en France à la cour de Henri III. Celui-ci reprit le principe de l’arbre encyclopédique dans son livre The advancement of learning publié en 1605. Son objectif est double : affirmer la dignité du savoir et brosser un tableau des connaissances afin de préconiser le progres. Il décrit trois maladies du savoir. La première maladie est celle où les mots priment sur la réalité. La deuxième est celle de la fausse science, la science inutile, la science vaine. La troisième maladie (« the third vice ») est la corruption du meilleur, la destruction de la structure même de la vérité comme « adéquation de la chose et de l’entendement », c’est-à-dire « imposture and credulity », le mensonge actif et l’assentiment qu’on lui accorde. Il prend l’exemple de la transmission du savoir par les méthodes d’enseignement. Il écrit : « Il y a une espèce de contrat d’erreur entre celui qui enseigne et celui qui reçoit cet enseignement ». (2)
Les Tableaux accomplis
Le titre complet de l’ouvrage de Christophe de Savigny est Tableaux accomplis de tous les arts libéraux, contenans brièvement et clerement par singulière méthode de doctrine, une générale et sommaire partition des dicts arts, amassez et reduicts en ordre pour le soulagement et profit de la jeunesse. Il en existe deux éditions, 1587 et 1619.
Les seize sections sont : 1. Grammaire, 2. Rhétorique, 3. Dialectique, 4. Arithmétique, 5. Géométrie, 6. Optique, 7. Musique, 8. Cosmographie, 9. Astrologie, 10. Géographie, 11. Physique, 12, Médecine, 13, Éthique, 14. Jurisprudence, 15. Histoire, 16. Table théologique.
Le livre perdu
Christophe de Savigny a également rédigé un autre ouvrage, Onomasticon des mots et dictions de chacune chose mis par lieux communs, qui n’a pas été publié et qui a été perdu (onomasticon désigne en grec un recueil de noms communs ou de mots).
RÉFÉRENCES
1. SAVIGNY Christophe de, Tableaux accomplis de tous les arts libéraux, contenans brièvement et clerement par singulière méthode de doctrine, une générale et sommaire partition des dicts arts, amassez et reduicts en ordre pour le soulagement et profit de la jeunesse, Paris, Jean et François de Gourmont, 1587.
SAVIGNY Christophe de, Tableaux accomplis de tous les arts libéraux, contenans brièvement et clerement par singulière méthode de doctrine, une générale et sommaire partition des dicts arts, amassez et reduicts en ordre pour le soulagement et profit de la jeunesse, Paris, Jean Libert, 1619.
2. DUREL Henri, « Bacon et la culture dans « The Advancement of Learning ». Indignation, diagnostic et prescription », Cercle 7, 2003, http://www.cercles.com, p. 29-44.
MÉRIGOT Bernard, «L’encyclopédisme cache-t-il un contrat d’erreur ? (Christophe de Savigny et Francis Bacon)», http://www.savigny-avenir.info, 25 novembre 2013.

http://www.savigny-avenir.fr/2013/11/25/lencyclopedisme-cache-t-il-un-contrat-derreur-christophe-de-savigny-et-francis-bacon/

Comments are closed.