Les retards volontaires de Laurence Spicher-Bernier pour cacher la vérité

CHRONIQUE SAVINIENNE DE LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES (I)

Laurence SPICHER-BERNIER, maire (UMP) de Savigny-sur-Orge, vient enfin d’inscrire à l’ordre du jour de la séance du conseil municipal du jeudi 24 février 2011 la « Présentation de l’avis n°2 de la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France en date du 1er décembre 2010 ». Enfin !

Rappelons la chronologie des faits :

1er décembre 2010. Avis n°2 de la chambre régionale des comptes. Il est immédiatement adressé à Laurence SPICHER-BERNIER, maire, avec l’obligation d’en adresser un exemplaire au domicile de chacun des 39 membres du conseil municipal.

13 décembre 2010. Conseil municipal. Silence du maire.

31 décembre 2010. Conseil municipal. Silence du maire.

9 janvier 2011. Cérémonie des voeux de Laurence SPICHER-BERNIER. Silence du maire.

12 janvier 2011. Date de l’envoi par Laurence SPICHER-BERNIER du texte de l’avis de la chambre régionale des comptes aux 39 membres du conseil municipal à leur domicile. Ils sont enfin informés !

24 février 2011. Conseil municipal. Inscription à l’ordre du jour de la « Présentation de l’avis n°2 de la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France ».

Il a donc fallu attendre presque trois mois – du 1er décembre 2010 au 24 février 2011 (86 jours exactement !) – et laisser passer deux conseils municipaux – pour voir le maire exécuter l’obligation qui lui était faite par la loi !

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

2 Responses to Les retards volontaires de Laurence Spicher-Bernier pour cacher la vérité

  1. Merci pour le billet. Je viens également abordé ce sujet sur mon site web. J’ai du coup posté un lien vers cet article.

  2. Super j’ai partagé ton site web via mon blog.