Les nouveaux mystères des Portes de l’Essonne (CALPE) : une démocratie territoriale mouvante et incertaine

Les citoyens, dans les rapports qu’ils entretiennent avec la « chose publique » locale, ont l’étrange sentiment d’être entraînés dans un jeu de société dont les règles changent au cours de la partie. On ne sait pas à qui ont été distribués les pièces du puzzle intercommunal, qui sont les joueurs et ceux qui croient qu’ils sont des joueurs, qui arbitre la partie, qui en sont les spectateurs.
Il y a l’administration, hier sous direction sarkosyste, et aujourd’hui hollandaise. Et puis, il y a les élus, les « anciens » et les « nouveaux ». Et puis encore, l’État et ses manifestations multiformes, le Parlement, les préfectures de région, les préfectures de département, les conseils communautaires, les conseils municipaux. On peut encore y ajouter les conseils régionaux dont certains, en cette année 2015, sont en grande déprime.

Quels sont ceux qui seulement savent où ils veulent aller ? Et ceux qui font croire qu’ils savent où ils vont, alors qu’ils attendent que les événement adviennent pour dire « Vous voyez, je vous l’avais bien dit » ?

UNE CRÈME GLACÉE AUX TROIS PARFUMS :
PISTACHE, MANGUE, ABRICOT

C’est ainsi que les 120 000 habitants de la communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne (CALPE) viennent de trouver dans leur boîte à lettres une étrange carte sur un bien étrange tract. (1)

 

Une intercommunalité mouvante et incertaine
Communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne à l’horizon 2016
Le cornet de crème glacée aux trois parfums : pistache, mangue, abricot

Quand fondra-t-elle ?

On connaissait Les mystères de Paris, le roman d’Eugène SUE (1842-1843). On connaissait également Les mystères du Grand Orly que nous avons évoqué en 2014 dans un article (2). On a maintenant Les mystères des Portes de l’Essonne. Avant Les mystères de la Métropole du Grand Paris.

La situation est inquiétante parce que, en définitive, les pouvoirs en place – quels que soient leurs responsabilités respectives – prennent en otage le citoyen.

CE DONT ON EST SÛR,
C’EST QU’ON EST SÛR DE RIEN

En mars 2014, les Français et les Françaises ont élu des conseillers municipaux et des conseillers territoriaux pour six années (2014-2020). Un an après, personne ne sait comment évolueront les territoires communautaires, que ce soit pour 1. leurs périmètres, 2. leurs compétences, 3. leurs gouvernances, 4. leurs fiscalités.

Il est étonnant de lire en avril 2005 sous la plume d’un président d’une agglomération de plus de 200 000 habitants, composée de cinq communes, un double aveu d’incertitude :

  • Établissements publics territoriaux (EPT). « (…) leur statut et leurs compétences sont toujours en discussion »
  • Loi Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe). « Loi en discussion au Parlement ».

L’ACCEPTABILITÉ POLITIQUE
PAR RENONCEMENT ANTICIPÉ

Cette double incertitude, portant sur deux domaines essentiels du dispositif intercommunal, invalide par avance tout débat. Pourquoi discuter, puisque ça changera ?

On s’interroge. Où veut en venir le président de la CALPE lorsqu’il propose trois scénarios : 1. le Grand Orly, 2. l’ouverture au nord, 3. le mega-territoire métropolitain ?

Intercommunalité ou hypercommunalité ?
La lettre du président de la CALPE,
n°1, avril 2015, p.2

Cette situation constitue, de la part des pouvoirs en place, une violence démocratique à l’encontre des citoyens, fondée sur le principe du « tout est appelé à changer ». Elle doit être dénoncée. Elle n’est pas innocente : elle vise à rendre acceptable un état d’incertitude permanente,  fondatrice de l’acceptabilité politique par renoncement anticipé.

Les problèmes politiques sont d’abord des problèmes rhétoriques. Relisons Hannah ARENDT et Noam CHOMSKY.

La lettre du président de la CALPE, n°1, avril 2015, p.1
pdf de la page : Lettre du Président n°1

RÉFÉRENCES

1. REDA Robin, « Demain, la CALPE. Quel territoire pour Les Portes de l’Essonne ? », La lettre du président des Portes de l’Essonne, n°1, avril 2005, p. 1. On trouvera le pdf de la page : Lettre du Président n°1
Tract A4 recto verso distribué dans les boîtes à lettres des communes d’Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge. Tirage : 47 000 exemplaires.

REDA Robin, « Le grand Orly, interco ou hyperco ? », La lettre du président des Portes de l’Essonne, n°1, avril 2005, p. 2. ISSN 0753-3454
Tract A4 recto verso distribué dans les boîtes à lettres des communes d’Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge. Tirage : 47 000 exemplaires.

REDA Robin, « Le Grand Orly à nos portes ! », Les Portes Magazine, Toute l’information de votre agglomération Les Portes de l’Essonne, n°21, mars-avril 2015, p. 3. ISSN 0753-3454
Bulletin A4 de 24 p. distribué dans les boîtes à lettres des communes d’Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge. Tirage : 47 900 exemplaires.

«Décollage pour le Grand Orly », Les Portes Magazine, Toute l’information de votre agglomération Les Portes de l’Essonne, n°21, mars-avril 2015, A4, p. 4-5. ISSN 0753-3454
Bulletin A4 de 24 p. distribué dans les boîtes à lettres des communes d’Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge. Tirage : 47 900 exemplaires.

COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION LES PORTES DE L’ESSONNE, «Demain la CALPE. Réunion publique Mardi 5 mai 2015», http://www.portesessonne.fr/Votre-agglo/Toute-l-actu/Nous-Connaitre/Demain-la-CALPE-reunion-publique-mardi-5-mai-2015. Document consulté le 5 mai 2015.

« DEMAIN LA CALPE. RÉUNION PUBLIQUE MARDI 5 MAI 2015
Ces derniers mois, les élus de l’agglomération ont travaillé et obtenu d’ouvrir les portes de la métropole du Grand Paris à nos cinq communes, et à celle de Viry-Châtillon qui complète logiquement notre territoire.
Afin de vous présenter de manière exhaustive toutes les étapes de ce processus, Robin Reda, Président de l’agglomération, a le plaisir de vous convier, avec ses collègues maires à une réunion publique le mardi 5 mai prochain, autour de la réforme territoriale : « Quel avenir pour les Portes-Essonniens » ?
Un temps de dialogue nous permettra de connaître vos attentes et vos interrogations, afin de mieux les porter dans le travail de construction de notre avenir commun.
Pour tout savoir sur l’évolution de notre territoire, rendez-vous le 5 mai à 20h à l’Espace Jean-Lurçat, place du Maréchal Leclerc à Juvisy-sur-Orge.
L’entrée est libre. »

2. MÉRIGOT Bernard, « Intercommunalité. Le mystère du «Grand Orly», http://www.savigny-avenir.info, 10 juillet 2014.

ARTICLES SUR L’INTERCOMMUNALITÉ EN LIGNE SUR http://www.savigny-avenir.info

http://www.savigny-avenir.fr/2015/04/23/les-nouveaux-mysteres-des-portes-de-lessonne-calpe-une-democratie-territoriale-mouvante-et-incertaine/

Mention du présent article http ://www.savigny-avenir.info
ISSN 2261-1819
Dépôt légal du numérique, BNF 2015

This entry was posted in ARENDT Hannah, Athis-Mons, CHOMSKY Noam, Communauté d'agglomération les Portes Essonne (CALPE), Gouvernance communautaire, Gouvernance locale, Intercommunalité, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Observatoire des conseils municipaux et communautaires, Paray-Vieille-Poste, Participation citoyenne, REDA Robin, Savigny-sur-Orge, Viry-Châtillon. Bookmark the permalink.

Comments are closed.