L’écologie est fidèle au socialisme de Jean Jaurès (Pascal Durand)

LA LETTRE DU LUNDI DE MIEUX ABORDER L’AVENIR

DÉCODAGE

CONTEXTE. Les idées mènent le monde. Même ceux qui n’ont pas lu GRAMSCI en sont convaincus (1). Par delà les générations, il existe une généalogie des idées. Quelles sont les lignes de faille de la trahison ? Quels sont les chaines de solidarité ?
ENJEUX.
Quels auraient été hier, les porteurs des idées écologistes d’aujourd’hui ? Les nommer ne relève pas seulement de la fiction. Construire
le futur du passé légitime les combats présents.

SOLIDARITÉ, HUMANISME ET ÉCOLOGIE

Pascal DURAND,  Secrétaire national d’Europe-Écologie- Les Verts depuis 2012, répond au quotidien Libération.

« Nous devons sortir de la logique marxiste de l’homme dominant la nature dans une démarche d’exploitation complète ».

« Si Jaurès était vivant, il serait écologiste. Il n’y a plus de solidarité et d’humanisme possibles sans la dimension écologique. La nouvelle fraternité du XXIe siècle n’est plus réservée à a pensée humaine et aux seuls êtres humains. Il faut y inclure le vivant et même, et pourquoi pas, le minéral ».

 

RÉFÉRENCES
1. GRAMSCI (1891-1927),
écrivain et théoricien politique. Membre fondateur du parti communiste italien, emprisonné par Mussolini.
2. DURAND Pascal
, « Si Jaurès était vivant, il serait écologiste », Libération, 13 août 2012, p.9. Entretien avec Lilian Alemagna et Jonathan Bouchet-Petersen.

Mieux Aborder L’Avenir (MALA), La Lettre du Lundi, 13 août 2012

This entry was posted in Actualités, Développement durable, Écologie, Idées politiques, La lettre du lundi MALA/Savigny-avenir. Bookmark the permalink.

Comments are closed.