Des objets du Maréchal Davout vendus aux enchères

DÉCODAGE

CONTEXTE. Le Maréchal Davout, qui fait l’acquisition du château de Savigny en 1802, a été maire de Savigny-sur-Orge de 1822 à 1823. Sous l’impulsion de Jean MARSAUDON (maire de 1983 à 2008), divers souvenirs ont été achetés par la commune. Ils sont rassemblés dans un petit « musée » de deux pièces.
ENJEUX. Le 5 juin 2011, une vente aux enchères de documents et d’objets de la période de l’Empire a lieu. Elle comprend notamment deux objets concernant l’histoire de Savigny-sur-Orge .  La commune est-elle en mesure d’en devenir propriétaire ?

UN INVENTAIRE DU CHÂTEAU DE SAVIGNY EN 1822
ET UNE TABATIÈRE DU MARÉCHAL DAVOUT

Les deux objets mis en vente sont les suivants :

  • Inventaire du château de Savigny-sur-Orge établi le 1er janvier 1822. Il détaille, pièce par pièce, l’ameublement du château, en 1822, ainsi que les uniformes, décorations, armes blanches et objets usuels du Maréchal après sa mort en 1823 (93 pages).
  • Une tabatière en argent, ovale, aux armes du Maréchal Davout, Duc d’Auerstaedt, Prince d’Eckmühl. A l’intérieur, deux compartiments en vermeil. Couvercles à charnière au centre, gravés sur le pourtour d’une frise de feuillages et d’une gravure au point sur fond guilloché (poinçon 1797, poinçon de Marie Joseph Gabriel GEMU, (1798-1811), orfèvre à Paris, dimensions : L : 10, l : 6, h : 2,5 cm, poids : 172 g).
Tabatière du Maréchal Davout
Catalogue de la vente aux enchères du 5 juin 2011 à Fontainebleau
, p. 134
Jean-Pierre OSENAT. Droits réservés (1)

RETOUR SUR L’ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS PUBLIQUES
LES DEUX STATUES DU MARÉCHAL DAVOUT

Alors que j’étais maire-adjoint chargé des affaires culturelles, en 1987, Jean MARSAUDON, maire de Savigny-sur-Orge, avait été informé de la vente aux enchères de deux statues représentant le Maréchal DAVOUT,  sculptées par Auguste DUMONT en 1866 (une en bronze, une en plâtre, de 70 cm de haut). (2) Il me chargea de les acquérir à la vente aux enchères qui avait lieu à Saint-Brieux le samedi 24 octobre 1987. Je m’y rendis par le train, muni d’un bon de commande de la mairie, signé par Jean MARSAUDON. Aucune somme n’y figurait… C’était comme si son montant était illimité ! J’avais carte blanche.

Il y a toujours une tension dans une salle des ventes lorsque le commissaire-priseur appelle l’objet que l’on est venu acheter. Personne ne sait qui va l’emporter, ni pour quelle somme. Un acheteur aurait bien voulu repartir avec les deux statues et fit monter les enchères. Il y eut plusieurs offres. Finalement, mon offre pour la commune de Savigny-sur-Orge l’emporta (j’ai retenu la somme de 40 000,00 francs). Il ne me restait plus qu’à inscrire le montant sur le bon de commande signé et à le remettre au commissaire-priseur.

Quelques jours plus tard, Françoise JOSSEAUME, également maire-adjoint, revenant de Bretagne en voiture, rapportait à Savigny-sur-Orge les deux statues. J’étais avec Jean MARSAUDON dans son bureau. Françoise JOSSEAUME arriva en voiture dans la cour de la mairie. Nous descendîmes et Jean MARSAUDON découvrit les deux statues entourés de couvertures. Elles font désormais partie du patrimoine de la commune.

LA PROCHAINE VENTE AUX ENCHÈRES

Il est souhaitable que les deux objets vendus prochainement soient acquis par des collections publiques.

C’est pourquoi, dès que j’ai été en possession de cette information (le mercredi 25 mai), j’ai tenu à la mettre en ligne sur le site « www.savigny-avenir.info » afin que tous ceux qui le consultent en aient connaissance et soient en mesure d’agir dans le sens d’une acquisition publique de ces deux pièces du patrimoine de notre commune.

Bernard MÉRIGOT

RÉFÉRENCES
1. OSENAT Jean-Pierre, L’Empire à Fontainebleau, Catalogue de la vente aux enchères du 5 juin 2011 à Fontainebleau, 212 p.
2. GUICHARD Didier et JUILLAN Jean-Michel
(Commissaires-priseurs associés), « Importante vente du mobilier ducal d’un manoir des Côtes-du-Nord, samedi 24 octobre 1987 et dimanche 25 octobre 1987″, Hôtel des ventes, Saint-Brieuc, catalogue de 72 p.
PRIGENT Michel, « Vente à Saint-Brieuc. Souvenir d’Empire et du maréchal Davout », Ouest-France, 23 octobre 1987.

This entry was posted in Histoire de Savigny-sur-Orge, Histoire locale, Savigny-sur-Orge. Bookmark the permalink.

Comments are closed.